Maison de vacances

mercredi 24 septembre 2008

Haribo, c'est rigolo !

  • HariboLorsque l'on a des enfants, que l'on est gourmande, on ne peut pas être si proche du musée Haribo sans aller y faire une petite visite !

En fait à l'origine, il y avait la fabrique de réglisse ZAN. Puis le groupe Haribo l'a racheté et s'est implanté à sa place.Haribo_028

Une partie sert de Musée.
On y découvre les différentes méthodes de fabrication selon les époques et selon les bonbons.

Dès l'entrée on retrouve les anciennes cuves en cuivre.
Haribo_010

Vous les reconnaissez ? oui ce sont les fameuses fraises Tagada !
Haribo_018 Haribo_019 Haribo_020

Avant, il y avait ce même chaudron rempli de fraises Tagada à l'entrée. On pouvait se servir comme on voulait mais apparemment certains ont dû être trop gourmands car depuis il a été retiré.

Haribo_014
Tous les bonbons comme ces petits nounours, sont moulés dans des empreintes en fécules de Maïs.

Haribo_015 Haribo_016 Haribo_017

Au fil de la visite, on découvre des vitrines amusantes.
Des robes en rouleaux de réglisse ou bien en shamallows
Haribo_024 Haribo_025

On découvre aussi comment sont faits nos bonbons préférés, ça n'a pas l'air très naturel tout ça...
Ici, les dragibus et les Car en sac, là, les fraises tagada, les rouleaux de réglisse.
Haribo_038 Haribo_039

Il y a aussi la vitrine des ancêtres.
Haribo_026 Haribo_027 Haribo_029
Je me souviens qu'il y avait toujours une boîte de petits réglisses comme la première chez mes grands-parents.
J'adorais ça !

Et enfin la fameuse machine à gagner des sachets de Car en sac.
Lorsque vous achetez votre billet, on vous remet un jeton. Il faut le glisser dans cette sacrée machine et vous pouvez gagner de 1 à 8 sachets de Car en Sac.
Haribo_041 Haribo_44 Attention, combien de sachets vont sortir ?
un, deux, trois, ... sept, huit sachets !

L'anecdote :
Lorsque nous sommes arrivés à la machine, il y avait un peu de monde. Un monsieur, disons un peu désagréable, est passé devant une dame, et non content de ça, il s'est mis à dire bien fort que si les gens ne respectaient pas leur place dans la file, ce n'était pas possible.
Et en disant ça il s'est glissé devant mon fils et moi.
J'avais remarqué que les 8 sachets sortaient apparemment à intervalle assez réguliers. J'ai donc dit à mon fils, bien fort pour que le monsieur entende : Laisse passer le monsieur, il a l'air pressé.
Le monsieur a mis son jeton et a gagné 2 sachets.
J'ai ensuite mis mon jeton et nous avons gagné 8 sachets.
J'ai alors dit à nouveau bien fort (à l'intention du monsieur) : on a bien fait de laisser passer le monsieur, il nous a permis de gagner 8 sachets !
Le monsieur n'a pas vraiment apprécié mais les personnes autour ont bien rit.

Et pour terminer la visite nous arrivons dans la boutique où tous les bonbons Haribo nous attendent. Certains sont vendus par paquet de 1 kg !

Posté par Miss Tinguette à 17:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


lundi 26 mai 2008

La maison aujourd'hui

Voici quelques photos de la maison aujourd'hui :

Cuisine_0806__5_
La cuisine

_0806_041
La chambre des enfants

Chambre2_0806
La chambre des parents

Terrasse2_0806
Sa terrasse

Vue_Fourn_s_0806__1_
Vue de la terrasse

photo_041
Le séjour

photo_026  photo_028  photo_031
La salle de bain

Dès que j'en aurais le temps, je vous propose de reprendre chaque pièce et de voir plus en détails ce qu'elle est devenue.

Posté par Miss Tinguette à 22:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

samedi 17 mai 2008

Navettes à la fleur d'oranger... comme à Marseille !

Lors de vos escapades dans la région vous rencontrerez sans doute au détour d'une boulangerie les fameuses navettes, je vous propose une petite parenthèse historique (glanée sur un magazine provençal)avant de vous donner la recette.
Les plus connus sont certainement celles de Marseille.
En effet
Marseille ne serait pas Marseille sans ses navettes.
C’est à la chandeleur, le 2 février, que chaque année, on célèbre cette coutume qui ne se limite pas à Marseille mais à toute la Provence.
Par contre c’est bien à Marseille que l’on célèbre tout particulièrement les fêtes de la chandeleur notamment en l'Abbaye Saint Victor.
L’origine de la coutume remonterait à la fin du XIIIe siècle quand la statue d'une vierge s'échoua, parait-il sur le rivage du lacydon. Faite de bois peint et revêtue d’une robe verte tachée mais coiffée d’une couronne d'or massif, c
ette statue de bois fut aussitôt faite Sainte et baptisée «Vierge Protectrice des marins et des pêcheurs » ou de «Notre Dame du feu Nouveau».

Certains disent aussi que la navette biscuit d'aujourd'hui symbolise la barque qui amena jadis Saint-Lazare et les deux "Maries" - Sainte-Marie Magdeleine, Marie Salomée et Sainte-Marthe à Contre-manifesteriez, le 2 février, il y a près de 2000 ans avant de se diriger vers saint Maximin et la montagne qui la domine aujourd’hui appelée sainte Baume dont la grotte en altitude contient les reliques de Sainte-Marie Magdeleine .

Et c'est en 1785 qu'un certain monsieur Aveyrous inventa un délicieux biscuit en forme de navette qu’il offrait à ses clients le jour de la fête catholique de la Chandeleur.

Enfin dernière précision, la tradition provençale veut que l’on achète les navettes douze par douze, une pour chaque mois de l'année accompagnées des fameux cierges bénis dont la flamme a pour vocation de protéger le mas ainsi que les troupeaux ou les pêches quotidiennes pendant toute l’année à venir. 

Si le coeur vous en dit, vous pouvez réalisez vos navettes vous-mêmes :

photos_3906

Ingrédients :
500 g de farine
200 g de sucre
75 g de beurre
3 oeufs
50ml d'eau de fleur d'oranger
50 ml d'eau

Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre et une pincée de sel.
Formez une fontaine et y déposer les oeufs, l'eau de fleur d'oranger et le beurre (mou).
Travaillez la pâte tout en versant l'eau petit à petit puis laisser reposer 1 heure.
Formez des petites boules que vous roulez légèrement pour obtenir un boudin que vous allez aplatir, pincer à chaque bout et fendre légèrement au milieu (ça paraît compliqué mais il faut juste que ça ressemble à la photo)
Déposez vos navettes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laissez reposer 1 heure. Vous pouvez (au dernier moment) badigeonner légèrement les navettes de jaune d'oeuf.
Cuire à 180 °C,  pendant 15 minutes environ, vos navettes doivent être légèrement dorées.

photos_3899
Idéales pour accompagner un bon thé.

Posté par Miss Tinguette à 22:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 23 mars 2008

Brassadeaux de Pâques

photos_3500Les brassadeaux, sorte de gâteaux secs, doivent leur nom à leur forme de bracelets, très anciens, à l'origine, les jeunes mariés devaient s'en mettre autour du poignet et faire une danse. Aujourd'hui, en Provence,  on les mange à Pâques.

A cette période, on en trouve donc dans les boulangeries qui perpétuent cette tradition.
Mais si votre boulanger habituel n'en fait pas et surtout si vous n'habitez pas en Provence, vous faites comme moi, vous les faites maison !

Le brassadeau est donc une sorte de petit bracelet de pâte à la fleur d'oranger, ébouillanté puis cuit au four. Moelleux à la sortie du four, plutôt sec ensuite, mais absolument délicieux , il est très bon un peu rassis avec un thé ou un café.

photos_3499

Ingrédients :
1 kg de farine
4 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger
6 oeufs
100 ml lait tiède
100 gr de beurre (mou)
200 gr de sucre
1 cube de levure de boulanger

Faire le levain
Le cube de levure, 130 gr de farine ( prélevés sur le kilo),
100 ml de lait tiède, 2 cuillères à soupe de sucre,
Mélanger le tout et laisser 20 minutes.

Mélanger tous les autres ingrédients, puis y ajouter le levain.
Laisser gonfler 2 heures, voir plus.

Former les brassadeaux en forme d'anneau.
Les plonger dans l'eau bouillante, pas plus de 2 ou 3 à la fois, les égoutter,
les poser sur un torchon et les laisser sécher plusieurs heures.
Les mettre sur une plaque à four, les badigeonner avec un jaune d'oeuf

Posté par Miss Tinguette à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 22 février 2008

Fin des travaux...

.. et de la visite.

Voilà vous connaissez ma petite maison de vacances et son épopée ;-)))
Depuis, à chaque séjour, je complète la déco, j'ajoute un cadre ici, une lampe par là. Je récupère un meuble dont personne ne veut : petit à petit l'oiseau fait son nid ;-)))

Aujourd'hui, les personnes qui n'ont pas connu la maison avant ont du mal à s'imaginer l'état dans lequel elle était.
Mais ce que j'apprécie le plus, ce sont les réflexions des personnes qui ont connu la maison avant. Un été, alors que les fenêtres étaient ouvertes, un monsieur du village est passé avec un ami et il lui a dit : si tu avais vu, c'était une ruine, personne n'aurait voulu l'acheter !

Bizzarement, je n'ai pas beaucoup de photos de la maison aujourd'hui. Je vais profiter de mon prochain séjour pour prendre des photos et vous montrerai donc les pièces terminées (enfin telles qu'elles sont aujourd'hui car ce n'est jamais vraiment terminé)

Posté par Miss Tinguette à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 18 février 2008

Le séjour

Nous allons maintenant, redescendre, longer la salle de bain et arriver au séjour qui se situe dans la partie au-dessus du garage.
Là je n'ai presque rien fait... j'aimais bien ce côté rustique !

mezzanine
...Non, bien sûr je plaisante.
Le plancher et la mezzanine ne devaient tenir que grâce aux toiles d'araignées.

Tout a donc été démoli.
plus_de_planchers

puis reconstruit.
mont_e_d_escalier

portes_jour_0802

escaliermezzanine_0802

J'en ai profité ici aussi, pour faire faire une cloison et pouvoir ainsi créer une deuxième terrasse (bien agréable pour manger les soirs d'été)

s_jour1_0203

escaliermezzanine1_0203

Terasse1er_0803

La mezzanine :

Mezzanine_0803

Mezzanine_0803__2_

Il fallait maintenant trouver comment "fermer" la mezzanine. Je ne trouvais aucune balustrade qui me plaise, j'ai donc choisi des paravents en métal, style marocain, fixés entre eux qui ferment toute la partie du fond. Pour le côté j'ai fait une sorte de bibliothèque.

deco_001

photo_033
C'est sans doute pour l'instant la pièce la moins aboutie.
Je voulais que ce soit un coin détente, où l'on puisse écouter de la musique, lire...
Eventuellement regarder la télé, mais pour l'instant je lutte pour qu'elle ne soit pas installée.
J'avais donc pensé l'organiser un peu comme un salon marocain avec des tapis, des coussins et un coin canapé assez bas, mais c'est bien que l'on puisse aussi y faire dormir des amis alors pour l'instant j'ai mis le lit de mon grand-père mais je n'ai pas encore trouvé La solution pour faire la déco que je veux et pouvoir faire dormir deux personnes...

Si vous avez des idées ...

Posté par Miss Tinguette à 08:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 11 février 2008

La chambre des parents

Nous voilà au dernier étage.
La pièce était divisée en deux par une cloison, mais étant sous le toit, il y avait à peine 60 cm de hauteur côté façade, avec une toute petite fenêtre qui rendait la pièce très sombre. Et comme la toiture était en partie détruite et qu'il fallait là aussi tout refaire...

Chambre2eme

J'ai fait déplacer la cloison et démolir une partie du toit (pas très compliqué vu ce qui restait du toit) pour créer une terrasse.
La vue en vallait la peine...

Vue_Fourn_s_0806__1_

J'ai également refait faire la descente d'escalier.

cambre2e_0802
Là aussi j'ai donné un gabarit pour que le mur ne soit pas droit et cette fois le maçon m'a dit :
je me doutais bien que vous alliez me demander un truc dans le genre ;-)))

terrasse2e_0802
L'ouverture de la terrasse, pas vraiment comme je l'avais demandé
Mais là c'était trop compliqué pour la refaire.

Au sol j'ai fait également poser des terres cuites. Les murs ont été plâtrés.

chambre2e1_0203

chambre2e3_0203

Jaune !

Chambre2e_0803__1_

Non rassurez-vous ce n'est que la première couche, la deuxième sera verte et essuyée, pour donner ça :

Foun_s_025
Et comme dans les autres pièces, des meubles récupérés
Une coiffeuse, qui a un peu souffert, le marbre est cassé à plusieurs endroits.
Une armoire de la chambre de ma grand-mère

Posté par Miss Tinguette à 08:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 4 février 2008

La salle de bain

La salle de bain n'existait pas.
J'ai donc choisi de faire faire une cloison dans la pièce située avant la chambre des enfants pour que cela devienne la salle de bain d'un côté et un passage entre l'escalier du rez-de-chaussée (de la cuisine) et l'escalier du deuxième étage (la chambre des parents)

chambre1er4_0203
C'est la cloison blanche que vous voyez ici.

J'en ai profité pour faire faire une porte un peu plus originale qu'un simple rectangle :

porteSDB_0802
Quand j'ai donné mon gabarit, un des ouvriers m'a dit  : mais vous êtes sûre que vous voulez ça...

La salle de bain n'est pas très grande, j'ai donc préféré une douche à une baignoire qui aurait pris trop de place.
Mais j'ai choisi une grosse pomme de douche !
Le coin douche est recouvert de petits carraux mosaïque et c'est une douche à l'italienne (c'est à dire sans bac)

douche4_0203

Voici un aperçu du lavabo et du coin rangement.

Foun_s_030

Foun_s_027
J'ai acheté ces grosses boîtes en osier (en soldes aussi, bien avant que les travaux commencent) pour y ranger tous les produits de bains.

J'ai ensuite fait un miroir en plâtre, un paravent en carton pour cacher la cuvette des wc et voilà ma petite salle de bain fonctionnelle mais pleine de charme.

Posté par Miss Tinguette à 18:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 28 janvier 2008

La chambre des enfants

Si vous le voulez bien, nous allons maintenant monter au 1er étage.
Dans la chambre des enfants (initialement une cuisine) c'était la caverne d'Alibaba. Mon arrière grand-père y avait déposé beaucoup de ses outils.

chambre_louis1

chambre_louis3

Je n'ai pas pu garder la cheminée dont le conduit était totalement écroulé. J'ai par contre conservé les niches avec l'emplacement de l'ancien évier (au fond).

chambre1er_0802

chambre1er2_0802

Le plancher était très abîmé, on aurait pu passer à travers à certains endroits. Il a donc été recouvert d'une chappe de béton. Vous remarquerez que cela a fait "remonter" le sol (les niches se trouvent désormais plus basses)
Tous les murs ont été enduits, sauf le mur de séparation dont les pierres étaient en bon état.
Pour le sol j'ai choisi des terres cuites (fabriquées à l'usine du village)

chambre1er1_0203

chambre1er4_0203

Loulou voulait sa chambre bleue (sa couleur péféférée) j'ai donc peint deux des murs en bleu. Pour les meubles j'ai récupéré la chambre que j'avais quand j'étais adolescente.

Cambre1er_0803

Et voilà une deuxième pièce qui prend forme.

Posté par Miss Tinguette à 08:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 21 janvier 2008

La cuisine

Commençons par la cuisine,
parce que c'est ma pièce préférée et aussi parce que c'est la première pièce que l'on découvre lorsque l'on arrive.
Comme vous pouvez le voir sur ces photos avant les travaux, c'était une sorte d'entassement de choses diverses et variées. Le sol était en terre battue, et les murs très abîmés par l'humidité.

cuisine3

cuisine3

cuisine4

cuisine5

Si j'ai choisi cette pièce pour faire la cuisine (car initialement la cuisine se trouvait dans la pièce au-dessus, aujourd'hui chambre des enfants) c'est parce que c'est la pièce où l'on rentre et qu'elle était beaucoup trop grande pour n'en faire qu'une entrée.
Comme c'est une maison de village, les gens frappent, et s'ils vous connaissent, rentrent, passent un moment.
J'aime cette idée que les gens arrivent dans la cuisine, puissent prendre un verre, rester manger, si le menu que je suis en train de préparer leur donne envie.

Mais nous n'en n'étions pas encore là...

Des murs de briques ont donc été montés sur certains murs de la pièce puis enduits afin d'éviter l'humidité des vieux murs de pierres trop abîmés.
Du béton a été coulé sur le sol, puis carrelé.
Les plans de travail ont été montés.

evier_0802

plantravail_0802

passagecuisine_0802

L'évier en marbre acheté bien avant les travaux (en soldes), allait enfin trouver sa place. Pour le sol j'ai choisi un carrelage assez foncé pour que cela ne soit pas salissant mais pour que la pièce ne paraisse pas trop sombre, je me suis rattrapée sur les carreaux au-dessus des plans de travail. Une cuillerée de crème, une pincée d'anis et un zeste d'orange, ça a donné ça !

Cuisine_0803__1_

Cuisine_0803__3_

Je ne voulais pas quelque chose de régulier, j'avais donc fait un croquis au carreleur en lui indiquant exactement quelle couleur à quel endroit.
ça l'a fait sourire mais il a respecté mon dessin à la lettre, même le carraux vert isolé ;-)))

Maintenant il restait à trouver des meubles.

J'ai récupéré un meuble destiné à la décharge. Un bon lessivage, un peu de peinture orange : et de un !

Cuisine_0803

Le maçon allait jeter un autre petit placard, débarrassé d'un chantier. Re-lessivage, Re-peinture (cette fois anis) un peu de grillage de poule  : et de deux !

meubles_003

      

Foun_s_002

Un coup de cire sur la table récupérée dans le garage de mon grand-père : et de trois !
Un coup de peinture sur de vieilles chaises : et de quatre !

Foun_s_034
Je n'ai pu récupérer que trois chaises
alors si quelqu'un se débarrasse d'une chaise ressemblant à ça :

DSC04894

Voilà, le mobilier de base est là. Reste plus qu'à compléter au fil du temps...

Derrière la cuisine, il y avait une pièce très sombre, d'où partait l'escalier vers le 1er étage.
Ses bons côtés, cette voûte et le mur du fond donne sur le garage, j'ai donc fait faire une ouverture pour accéder au garage de la maison sans être obligés de faire le tour par l'extérieur.
vo_te_0802 passagecuisine_0802
Sur le côté j'ai fait faire une cloison et deux portes, créant ainsi des WC et un "coin" pour la machine à laver et le réfrigérateur.
cuisine1b_0203

Voilà pour aujourd'hui...

Posté par Miss Tinguette à 13:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]