photos_3500Les brassadeaux, sorte de gâteaux secs, doivent leur nom à leur forme de bracelets, très anciens, à l'origine, les jeunes mariés devaient s'en mettre autour du poignet et faire une danse. Aujourd'hui, en Provence,  on les mange à Pâques.

A cette période, on en trouve donc dans les boulangeries qui perpétuent cette tradition.
Mais si votre boulanger habituel n'en fait pas et surtout si vous n'habitez pas en Provence, vous faites comme moi, vous les faites maison !

Le brassadeau est donc une sorte de petit bracelet de pâte à la fleur d'oranger, ébouillanté puis cuit au four. Moelleux à la sortie du four, plutôt sec ensuite, mais absolument délicieux , il est très bon un peu rassis avec un thé ou un café.

photos_3499

Ingrédients :
1 kg de farine
4 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger
6 oeufs
100 ml lait tiède
100 gr de beurre (mou)
200 gr de sucre
1 cube de levure de boulanger

Faire le levain
Le cube de levure, 130 gr de farine ( prélevés sur le kilo),
100 ml de lait tiède, 2 cuillères à soupe de sucre,
Mélanger le tout et laisser 20 minutes.

Mélanger tous les autres ingrédients, puis y ajouter le levain.
Laisser gonfler 2 heures, voir plus.

Former les brassadeaux en forme d'anneau.
Les plonger dans l'eau bouillante, pas plus de 2 ou 3 à la fois, les égoutter,
les poser sur un torchon et les laisser sécher plusieurs heures.
Les mettre sur une plaque à four, les badigeonner avec un jaune d'oeuf